Adoptons les « gestes barrières » contre le stress lié au confinement !

stress lié au confinement

Adoptons les « gestes barrières » contre le stress lié au confinement !

Alors que 2,6 milliards de personnes, dans plus de 50 pays, dont 67 millions de Français, sont appelées au confinement pour limiter la propagation de Covid-19, des études scientifiques ont alerté sur les possibles effets psychiques négatifs de la quarantaine

L’étude publiée dans General Psychiatry a questionné 52 000 personnes confinées dans 36 provinces chinoises : 35 % des répondants souffraient d’un « stress psychologique modéré » et 5 % d’un « stress psychologique sévère ». Cette détresse touche principalement les femmes, les personnes âgées de 18 à 30 ans et celles de plus de 60 ans.
D’après l’analyse publiée dans The Lancet, lorsque la période de confinement dure plus de 10 jours, des symptômes post-traumatiques, des comportements d’évitement et de la colère sont susceptibles d’apparaître… Une baisse de moral est également enregistrée chez 75 % des personnes confinées.

Toutes ces études ont fait l’objet d’analyses et leurs résultats concordent : le confinement génère peur, stress, angoisse, détresse, et colère.  

Comment faire pour bien traverser cette épreuve difficile et transformer ses émotions en émotions positives ?

Voici, selon moi, les 7 « gestes barrières » pour lutter efficacement contre le stress lié au confinement :

  1. Garder des repères fixes : Élaborer une routine rigoureuse pour la semaine, et une autre pour le week-end. En effet, même si nous sommes tentés de reculer l’heure du réveil, la discipline est au contraire de rigueur dans cette situation inédite, il faut faire comme si rien n’avait changé : la routine nous rassure et nous offre une sensation de contrôle.
  2. Garder le contact virtuel avec sa famille et ses proches : La solitude imposée pèse aussi sur le moral : sms, appel, vidéo-conférence ou skypéro, tous les moyens sont bon pour maintenir le lien social.
  3. Organiser son temps de travail : Si l’on a des enfants, s’en occuper pleinement à certains moments, puis travailler pleinement à d’autres. Ne pas tout mélanger.
  4. Se déconnecter au maximum des chaînes d’informations : 20 minutes par jour suffisent à vous tenir informé et évitent le développement de la psychose.
  5. Maintenir une hygiène de vie : Manger sainement et pratiquer 15 à 30 minutes d’exercice physique par jour permettent d’évacuer le stress généré par le confinement.
  6. Prendre le temps de faire ce que nous n’avons jamais le temps de faire : Jouer, s’amuser, lire, se reposer, réfléchir, jardiner, se relaxer, se former, car cela procure un sentiment d’accomplissement et génère des émotions positives.
  7. Faire des exercices de respiration quotidiennement : Vous n’avez que rarement conscience de votre respiration, vous respirez de façon « automatique » mais votre façon de respirer est le reflet de vos émotions. En prenant conscience de votre respiration, vous parviendrez à vous détendre et à retrouver calme et sérénité.

Pour vous y aider, je propose de vous accompagner au quotidien et de partager avec vous régulièrement sur mon site, les exercices de relaxation vous permettant d’évacuer le stress généré par le confinement.

Enfin j’ai décidé de mettre en place des consultations par vidéo-conférence afin de continuer à vous accompagner pendant cette situation inédite. Comme cette méthode n’est pas des plus conventionnelle, je vous propose une offre d’essai avec la séance de découverte offerte.

Consultation par vidéo conférence : la séance d’essai est offerte

N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.  

En attendant et plus que jamais, prenez soin de vous et de vos proches.

Pour prendre rendez-vous en télé-consultation :

Cliquez ici